Category Archives: Plomberie

Astuces en plomberie.

Plomberie pour toilette

Plomberie toilette Montréal
Plomberie toilette Montréal

Les toilettes comptent parmi les équipements de base dans un foyer. Les WC sont incontournables, car ils contribuent au bien-être et au confort de toute la maisonnée. Il est donc  obligatoire d’en avoir dans la maison. Souvent, les toilettes n’occupent qu’une toute petite pièce de la maison, parfois un petit coin de la salle de bains. Elles méritent cependant une grande attention pour éviter les problèmes de plomberie. Tout savoir sur la plomberie pour toilette.

Les différents types de toilettes

A chaque habitation, son architecture ainsi que son système de plomberie. Il existe aujourd’hui plusieurs types de toilettes qui diffèrent selon leur disposition et plomberie dans la maison ou leur système d’évacuation. Ils varient également selon le style de la cuvette. Il y a les :

  • WC suspendus
  • WC broyeurs
  • WC chimiques
  • WC lavant ou japonais
  • Toilettes sèches

La grande différence entre ces types de toilettes, c’est leur forme ainsi que les accessoires que certaines ont en plus. Mais dans l’ensemble, elles présentent à peu près les mêmes fonctionnalités, sauf pour ce qui est des toilettes sèches. Les autres sont toutes dotées d’un système de réservoir qui sert à stocker l’eau, ainsi que d’une chasse d’eau. A noter que cette dernière peut être attenante, en angle, haute ou même encastrée. Certains modèles présentent également un robinet d’arrêt qui permet ainsi de contrôler la pression de l’eau ainsi que l’activation de la chasse d’eau.

Installation de toilettes

Il est très important d’installer correctement des toilettes. Dans le cas contraire, cela pourrait engendrer des problèmes d’hygiène dans toute la maison : WC qui déborde, apparition d’odeurs nauséabondes… A noter que pour installation parfaite, il faut absolument tenir compte du système d’évacuation, du type de chasse ainsi que de la disposition du réservoir. Il est donc préférable de contacter les services d’un professionnel. Mais dans le cas où la cuve de l’appareil est déjà reliée à l’évacuation par une pipe, un novice peut installer lui-même ses toilettes.

Première étape : installer l’équipement sanitaire

Il faut commencer par préparer l’endroit qui va accueillir les futures toilettes de la maison, notamment avec la mise en place de la buse d’évacuation. Il faut ensuite fermer le robinet d’admission d’eau pour des travaux sans encombre.

Place ensuite à l’installation proprement dite : placer le manchon ou la pipe sur la buse d’évacuation. A noter que le fond de la cuvette doit être provisoirement enfoncé dans ce dernier.

Une fois que la place de la cuve est déterminée, il est possible de l’enlever dans le manchon. Il ne faut pas hésiter à utiliser une perceuse pour pouvoir enfoncer le fond de la cuve dans le mur.

Grâce à du mastic, la cuvette de toilette sera parfaitement étanche.

Deuxième étape : la mise en marche du WC

Une fois tout cela finis, il faut veiller à renforcer définitivement le manchon sur la buse. Il faut ensuite procéder au vissage de la cuvette. Pour ce faire, le mieux est d’utiliser des chevilles spéciales, de préférence inoxydables, le résultat sera ainsi beaucoup plus fiable et durable. Sinon pour pouvoir bien visser le réservoir à la cuvette, l’idéal est d’utiliser des rondelles de caoutchouc. Ils vont contribuer à une meilleure étanchéité de la cuvette. Le travail est maintenant fini, on peut maintenant remettre l’eau en marche et tirer la chasse d’eau !

Si le système de plomberie de la maison est vraiment trop complexe, alors il est vraiment préférable de confier la pose de ses toilettes à un professionnel. Le plombier dispose en effet de toutes les connaissances et équipements nécessaires pour procéder à une installation à la fois solide et performante.

http://www.plombierdemontreal.com

Installer un réseau de plomberie en Per

 Matériels nécessaires

  • gaines et tubes en Per
  • une pince pour couper le Per
  • des écrous, bagues et potences en laiton
  • une clé à molette
  • une scie à trépan (scie cloche)
  • des boîtiers d’encastrement
  • un marteau, des chevilles et des vis
  • une perceuse/visseuse/deviseuse
  • un embout de vissage, une mèche

Préparation des tubes et des raccords

  1. Coupez la gaine et le tube avec la pince spéciale
  2. Sortez l’extrémité du tube de la gaine
  3. Enfilez l’écrou de serrage sur le tube
  4. Engagez la bague de butée
  5. Emboitez le raccord (sur cette vidéo, une potence de robinet) dans le tube
  6. Amorcez le serrage de l’écrou au doigt
  7. Bloquez l’écrou à la clé molette

Pose des boitiers d’encastrement

  1. Percez le logement du boitier avec la scie trépan
  2. Mettre le boitier en place
  3. Marquez l’emplacement des vis avec une pointe
  4. Retirez le boitier
  5.  Percez les trous pour les chevilles
  6.  Enfoncez les chevilles au marteau
  7.  Replacez le boitier
  8.  Serrez les vis de fixation

Passage des canalisations et fixation des potences

  1. Engagez l’ensemble gaine/tube/potence
  2. Fixez la potence par ses vis
  3. Emboîtez le couvercle du boitier

Fermeture des boîtiers

Serrez les vis du couvercle

Le mieux est de faire affaires avec un professionnel. Pour le meilleur plombier à Laval, découvrez cette page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Plombiers-%C3%A0-Laval

Astuces en plomberie

Qui un jour ou l’autre n’a pas tenté d’effectuer soi-même une petite réparation sanitaire à son domicile ? Qu’il s’agisse d’un évier, d’un lavabo bouché ou d’une fuite d’eau, on est persuadé qu’avec un minimum de connaissance en la matière, on sera capable d’en venir à bout.

En est-on réellement certain ?

On est certes capable de planter un clou, scier une planche, et même assembler un meuble acheté en kit (ce qui n’est toujours pas évident) mais se lancer « tête baissée » dans du bricolage en plomberie, là c’est une autre affaire.

Oh bien sûr, déboucher un lavabo, un évier ne demande pas de détenir un diplôme  mais quand on arrive aux fuites d’eau avec des soudures, la désoxydation, le mastic, le colmatage etc. là on risque de patauger. Pour ce qui est du débouchage des éviers et lavabos, faut-il encore avoir sous la main le matériel adéquat ?

Voici le strict minimum :

  •  Un déboucheur chimique
  • Une ventouse
  •  Un furet
  • Une clé à molette
  • Une bassine

Mais avant de devoir vous servir de tout cet attirail, commencez d’abord à tester les bons tuyaux de nos ancêtres.

Optez pour la méthode naturelle.

Si le bouchon dans cette canalisation n’est pas trop important et sans produit chimique, utilisez les produits suivants :

  • Un verre de bicarbonate de soude
  • Un verre de gros sel
  • Un verre de vinaigre

Commencez par verser directement dans le trou de votre évier ou de votre lavabo, le bicarbonate et le gros sel. Ajoutez ensuite le verre de vinaigre qui fera mousser ce mélange. Si ce n’est pas le cas, ajoutez un peu plus de vinaigre et laissez agir un bon quart d’heure. Versez ensuite un litre d’eau bouillante pour rincer tout cet amalgame de produits. La méthode ne vous a pas donné satisfaction, recommencez ou alors c’est que  le bouchon est trop important. Pour information, ce mélange « détonnant » peut aussi vous servir à détartrer des WC ou à nettoyer des joints de salle de bains.

Cette méthode est parfaitement expliquée dans cette vidéo :

Passez à la méthode plombier de métier.

La solution la plus simple sera de faire agir le déboucheur chimique, mais attention celui-ci risque parfois d’endommager les parties en plastiques des canalisations.  À la place du déboucheur chimique acheté dans le commerce, vous pouvez également vous servir de soude caustique en paillettes. Vous en versez l’équivalent d’un verre d’eau au niveau de la bonde, puis vous versez dessus de l’eau bouillante. N’oubliez surtout pas d’enfiler des gants de protection, les éclaboussures de projection de ces deux produits risquent de vous brûler.

Les autres solutions seront obtenues avec la ventouse et si besoin le furet.

  • La ventouse. Avant de l’utiliser, la première précaution à prendre sera d’appliquer un chiffon mouillé sur la grille d’accélération pour éliminer les appels d’air qui réduisent l’efficacité de la ventouse. Remplissez votre évier ou votre lavabo d’eau jusqu’au trop plein et appuyez fortement sur la ventouse bien positionnée sur la bonde. Ce mouvement constant de va-et-vient aura pour effet d’évacuer le bouchon qui obstrue votre canalisation.
  • Le furet. Il est constitué d’une tige métallique flexible d’une certaine longueur au bout de laquelle se trouve des petites brosses. Il est particulièrement utile, lorsque le bouchon se situe après le siphon. Il faut très souvent pour pouvoir l’introduire, démonter le siphon en ayant eu soin de mettre votre bassine en dessous. Faites avancer le furet le plus loin possible dans la canalisation et par des mouvements de va-et-vient vous parviendrez à éparpiller le bouchon. Il ne vous restera plus qu’à retirer le furet qui vous sortira    grâce à ses petites brosses, le solde de saleté restante. Remontez votre siphon et faites couler de l’eau pour bien vérifier son bon écoulement.
  • Le démontage du siphon. C’est ce que l’on nomme «  la technique standard « celle qui viendra immédiatement à l’esprit d’un plombier de métier. En effet, c’est presque toujours dans ce coude formé par le siphon que stagnera les déchets. Commencez à débarrasser le dessous de votre évier ou lavabo des objets placés au-dessous. Disposez sous l’évier ou le lavabo, une bassine ou un seau assez grand, de la capacité de ces deux vasques. Vous pouvez alors dévisser le siphon avec la clé anglaise, souvent même à la main. Nettoyez soigneusement votre siphon à grande eau. Si le bouchon se situe dans le haut de la canalisation, soit immédiatement après la bonde, à l’aide d’une tige métallique (par exemple un cintre en métal démonté) vous pourrez déloger ce bouchon de saletés. Remontez votre siphon bien serré et vérifiez, en laissant encore la bassine en dessous, si maintenant l’eau s’écoule correctement.

Pour trouver un plombier qualifié à Laval