Category Archives: Personnes âgées

Articles sur les personnes âgées.

Réadaptez vos méthodes de conduite automobile

Souvenez-vous du jour où vous avez passé votre permis de conduire. Vous étiez vraisemblablement bien jeunes, sortis de l’adolescence, et enthousiasmé par vos premières ballades motorisées. Fiers de montrer à vos parents, vos proches, votre petite amie que vous aviez passé avec succès toutes les étapes de l’apprentissage de la conduite automobile. Respectueux du code de la route, vous avez parcouru, peut-être avec toutes sortes de véhicules, des milliers de kilomètres un peu partout dans le monde.  Et puis les années ont passé, beaucoup plus vite que vous l’imaginiez, et au fur et à mesure votre organisme devait s’adapter au vieillissement inexorable.

Incontestablement vous avez commencé à ressentir des faiblesses dans la motricité de vos gestes, un temps de réaction bien plus long, ainsi qu’une acuité visuelle beaucoup plus longue que dans votre jeunesse. Fallait-il donc penser à réévaluer vos compétences de conduite et ainsi réviser complètement vos habitudes en conséquence.

Pour tout l’or du monde, vous ne pouviez songer de ne plus vous servir de votre véhicule pour certains de vos déplacements. Aller faire ses courses, magasiner au Québec, partir en vacances, aller voir des amis éloignés. En quelque sorte, sortir de chez vous et pratiquer des activités qui rendent votre vie agréable. Votre véhicule, cette invention géniale, c’est la liberté, l’indépendance, un moyen de continuer à être heureux. Il fallait trouver la parade et pouvoir obtenir le maintien de votre permis de conduire. En Suisse, dès 65 ans, un contrôle médical tous les deux ans, est requis.

Quel que soit votre pays de résidence, la mortalité causée par les accidents de la route prend l’ascenseur pour les personnes âgées dès l’âge de 65 ans. Et passée 75 ans, les collisions sont trois fois plus élevées par rapport aux conducteurs jusqu’à 45 ans environ. Faudrait-il encore préciser qu’aucun conducteur ne ressemble à son voisin. Si on estime que la conduite commence à se détériorer, un tant soit peu, à partir de la cinquantaine, il n’en reste pas moins que certains aînés continuent à conduire prudemment et en toute sécurité.

En tout état de cause, il est indéniable qu’un conducteur senior n’acceptera pas d’être catalogué de conducteur dangereux. Par contre, il acceptera plus facilement qu’on lui explique comment continuer à conduire en toute sécurité et le plus longtemps possible, malgré les handicaps liés à son âge. Ce qu’il faut bien considérer, et cela est très important, c’est que les seniors qui ont toujours fait preuve d’indépendance toute leur vie, refuseront d’être contraints de renoncer à cette liberté de conduite automobile.

Il sera donc nécessaire de planifier avant le départ en retraite, au même titre que le logement, la santé et la sécurité financière, des examens médicaux liés aux capacités de conduite automobile. Il ne sera pas exclu de devoir acquérir un autre véhicule plus sécuritaire et pourquoi pas, dans les cas extrêmes, changer ses habitudes et opter pour un transport public.

Evidemment il faut savoir accepter et prendre conscience de nos aptitudes de conduite automobile, les modifier et ainsi rester en sécurité sur la route. Les changements physiques de l’être humain liés au vieillissement doivent être parfaitement évalués dans l’exercice de la conduite automobile et de là nous amener tout naturellement à mieux adapter notre conduite pour éviter l’accident.

Soyez franc et reconnaissez, sans rechigner, et acceptez votre âge et les vicissitudes de celui-ci. Il ne faut pas toujours regarder en arrière, mais de préférence : « Regarder devant soi ».

Avoir plus d’informations sur les résidences de personnes âgées : http://www.le1313chomedey.com