Allergies et Asthme : chauffage et climatiseur, comment les choisir ?

Vous souffrez d’allergies ou d’asthme ? Savez-vous que les complications sont souvent liées à la qualité de l’air (air trop sec ou trop humidité, poussiéreux) que vous respirez dans votre logement ? Afin de limiter les risques, il faut savoir bien choisir ses équipements.

L’asthme est une maladie respiratoire. Les personnes atteintes d’asthme éprouvent des difficultés à respirer. Par contre, l’allergie est une réaction exagère du système immunitaire contre un corps non-pathogène. Les personnes malades peuvent développer des crises, éruptions cutanées, éternuements à répétition … Ces deux pathologies font le plus souvent ensemble, car plusieurs asthmatiques souffrent d’allergies. Dans le cas de ces deux maladies, les facteurs environnementaux déclenchent et aggravent parfois les symptômes.

Le choix du chauffage

Entre le gaz, le bois, l’électricité… L’énergie utilisée pour le chauffage importe peu. L’essentiel pour votre santé, c’est de bien construire vos installations afin d’éviter de polluer votre intérieur en monoxyde de carbone. Néanmoins, il est fortement déconseillé d’installer chez soi les chauffages d’appoint au pétrole. La combustion du pétrole émet dans l’atmosphère des composés organiques volatils qui sont inodores, mais toxiques.

Pour les personnes souffrantes d’allergies, éviter les émetteurs de chaleur comme les anciens convecteurs soufflants. Malheureusement, ceux-ci assèchent l’air et font remonter les poussières. Il est crucial de garder le taux d’humidité entre 39 et 49 %, afin de préserver l’air sain dans votre logement. Le logement devrait également garder une chaleur homogène en tout point, afin d’éviter de créer des zones de condensation qui pourront à la longue développer la moisissure. De ce fait, il serait plus indiqué de porter son choix sur les radiateurs à chaleur douce qui chauffe entre 64 et 79 °c. Ce type de radiateur assure parfaitement le mélange de l’air froid et chaud. Équipé d’un fluide caloporteur, celui-ci permet de diffuser de façon homogène la chaleur dans le logement.

Climatisation et ventilation : lesquelles choisir ?

Au-delà des performances des climatiseurs réversibles, ceux-ci ont l’avantage de limiter la prolifération des acariens dans les logements. Ce sont également des filtres pour l’air que nous respirons. Les climatiseurs réversibles sont dont bien indiqués pour les personnes en proies aux allergènes et asthmatiques.
D’autres par, une mauvaise ventilation peut avoir un impact sur notre santé. Il faut déjà rappeler qu’un logement devient sain à partir du moment où l’air circule considérablement. Une bonne ventilation permet l’évacuation d’éléments polluants tels que : le gaz carbonique, les allergènes… Pour un logement qui n’est pas équipé d’un système de ventilation mécanique, il est conseillé d’ouvrir les fenêtres au moins une fois pas jour pendant 20 minutes. Cet exercice quotidien permettra de réduire le taux d’humidité, et par conséquent, la prolifération de la moisissure dans votre logement.

L’entretien des équipements

L’entretien des installations (chauffage, climatiseur et ventilateur) est impératif. Elles doivent faire l’objet d’une maintenance régulière, afin de préserver la qualité de l’air intérieur. Ne prenez pas de risque de les ouvrir, si vous ne vous connaissez pas un peu en bricolage. Il vaut mieux faire appel aux services d’un professionnel pour la maintenance de vos installations.

Pour tout savoir sur la climatisation et le chauffage : http://www.climatisationchauffage.ca/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *